Devenez mécène

L'Oeuf du Serpent Ingmar Bergman (1977)

Accueil
Spectacles
L'Oeuf du Serpent
Une terrifiante plongée dans les années de montée du nazisme en Allemagne... 

Berlin, dans la semaine du 3 au 11 novembre 1923. Un paquet de cigarettes coûte 4 milliards de marks. C'est l'inflation galopante, le chômage, la misère et le désespoir. Au milieu du chaos, Abel Rosenberg se sent triplement étranger puisqu'il est juif, américain et chômeur.

Il apprend un jour que Max, son frère, vient de se suicider. Il emménage avec la femme de ce dernier, Manuela, dans un étrange appartement. Derrière le suicide de Max et les multiples bizarreries de l'appartement se cache en fait le terrible Hans Vergerus, un médecin fou, pratiquant des expériences sur l'être humain et assassin méthodique...  Abel et Manuela s’égarent dans la peur, menacés par un mal innommable qui "tel un oeuf de serpent, laisse apparaître à travers sa fine coquille la formation du parfait reptile"...

David Carradine : Abel Rosenberg
Liv Ullmann : Manuela Rosenberg
Gert Fröbe : le commissaire Baure
Heinz Bennent : Hans Vergerus

Ingmar Bergman – Réalisateur

Ernst Ingmar Bergman est un metteur en scène de théâtre, scénariste et réalisateur de cinéma suédois, né à Uppsala le 14 juillet 1918 et mort le 30 juillet 2007 sur l'île de Fårö.

Il s'est imposé comme l'un des plus grands réalisateurs de l'histoire du cinéma en proposant une œuvre s'attachant à des thèmes métaphysiques (Le Septième Sceau), à l'introspection psychologique (Persona) ou familiale (Cris et chuchotements, Fanny et Alexandre) et à l'analyse des comportements du couple (Scènes de la vie conjugale). Il est l'unique cinéaste à obtenir la Palme des Palmes au Festival de Cannes en 1997.

Presse

« Les décors cernent David Carradine (ectoplasmique, mais le rôle l'exige) comme les grilles d'une prison. La menace plane, mystérieuse, avant d'exploser, enfin, dans les exactions sanguinaires des SA. Et les doctrines eugénistes d'un savant (pas si) fou qui projette, sur un écran, le détail de ses atroces expériences. La mort devenue spectacle : c'est terrifiant, et prémonitoire. »

Samuel Douhaire - Télérama

Représentations

Cinéma Charles Boyer, Figeac
  • mercredi 30 juillet 17h00
Tarifs

Gratuit
Réserver

Archives

- festival 2019
- festival 2018
- festival 2017
- festival 2016
- festival 2015
- festival 2014
- festival 2013

© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle