Devenez mécène

Les Nuits de la pleine lune

Accueil
Spectacles
Les Nuits de la pleine lune
Un film d'Éric Rohmer (1984) 

Avec : Pascale Ogier, Tchéky Karyo, Fabrice Luchini

 

Fraîchement sortie d’Arts déco, Louise (Pascale Ogier) vit avec Rémi (Tchéky Karyo) en banlieue. Lui est plutôt casanier et aspire à une vie calme. Elle a envie de sortir et voir du monde. Pour avoir un espace de liberté, Louise décide de retaper un studio en plein Paris où elle travaille et a des relations amicales avec un journaliste, Octave (Fabrice Luchini). Louise joue dangereusement avec les sentiments de ceux qu'elle séduit et Rémi est le premier à en souffrir. Elle sera prise à son propre jeu le jour où ce dernier en découvrira la clé.

Les Nuits de la pleine lune est le quatrième volet de la série Comédies et Proverbes d’Éric Rohmer. Le cinéaste porte un regard sur une certaine jeunesse des années 80, volage et butineuse en amour. Même s’il s’en défend, il porte aussi un jugement et montre sa désapprobation. Le dicton populaire placé en exergue, « Qui a deux femmes perd son âme, qui a deux maisons perd sa raison», est sans équivoque. Mais il faut dépasser les aspects conformistes et moralisateurs du propos et jouir de la qualité du dialogue et des différents échanges, avec toujours cette connotation littéraire si plaisante. L’image est assez brute, empreinte d’une certaine austérité. Le film est illuminé par la prestation de Pascale Ogier, à la fois forte et fragile, déterminée, un personnage d’une belle complexité. (d’après le monde.fr)

 

Distinctions 

Prix de la meilleure actrice (Pascale Ogier) lors de la Mostra de Venise 1984. Nominations aux Césars du « Meilleur film », « Meilleur réalisateur », « Meilleur scénario », « Meilleure actrice » (Pascale Ogier) et « Meilleur second rôle masculin » (Fabrice Luchini) en 1985.

 

Presse

Louise, c’est une jeune actrice au charme fou qui vient d’avoir 25 ans : Pascale Ogier. Que serait ce film sans toi, Pascale, sans ton charme fou et cette chanson d’Elli et Jacno sur laquelle tu danses, une nuit de la pleine lune ? Rohmer a saisi la grâce de cette beauté qui ne faisait que passer.

Les Inrocks - Luc Arbona - janvier 2004

 

Ce film est un chant polyphonique pour deux voix, enchanteresses. La première est celle d'une jeune femme pour qui l'ascension des années 80 est une perspective grisante. Hélas disparue juste après la sortie du film, Pascale Ogier tranche avec les héroïnes habituelles d'Eric Rohmer, romantiques et désuètes.[...] À sa voix diaphane se mêle celle de Fabrice Luchini, à peine sorti de la chrysalide. L'acteur joue un dandy brimé, pauvre confident dont la gent féminine n'attend rien d'autre qu'une amitié respectueuse. Fonctionnelle jusqu'au paroxysme, superbement filmée, la ville sert de caisse de résonance à leurs refrains, qui finissent par s'unir. Ce film continue d'émerveiller par sa justesse prémonitoire et sa beauté fragile.

Télérama- Marine Landrot - août 2002

 

Représentations

Cinéma l'Astrolabe
  • dimanche 23 juillet 17h30
Tarifs

gratuit

Archives

- festival 2016
- festival 2015
- festival 2014
- festival 2013

© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle