Devenez mécène

Le Crépuscule

Accueil
Spectacles
Le Crépuscule
d’après Les Chênes qu’on abat... d’André Malraux. Un dialogue entre l'auteur et le Général de Gaulle  

Un face-à-face entre deux hommes de conviction et de culture, De Gaulle et Malraux, qui se retrouvent, au lendemain de l'échec du référendum de 1969, dressant au fil de leurs échanges un bilan de leurs années de pouvoir. Page d’Histoire, Le Crépuscule invite à comprendre le monde dans lequel nous sommes et suggère des pistes de réflexion sur nos sociétés modernes, en mettant en scène un de Gaulle à l’élan visionnaire, tant sur l’Europe que sur la place de la France dans le monde contemporain, un personnage crépusculaire annonçant le rapide déclin d’une civilisation. Une sublime joute verbale se déploie dans un texte dramatique intense. Le jeu des comédiens, amis à la scène comme à la ville, comme l'étaient Malraux et De Gaulle, permet une véritable incarnation.

"À ma droite, j' ai et j'aurai toujours André Malraux. La présence à mes côtés de cet ami génial, fervent des hautes destinées, me donne l' impression que, par là, je suis couvert du terre-à-terre. L' idée que se fait de moi cet incomparable témoin contribue à m' affermir. Je sais que, dans le débat, quand le sujet est grave, son fulgurant jugement m' aidera à dissiper les ombres."   Charles de Gaulle, Mémoires d'espoir

Distribution
  • Adaptation et mise en scène : Lionel Courtot
  • De Gaulle : Philippe Girard
  • Malraux : John Arnold
  • Scénographie : Alexandre Fruh
  • Construction des décors : Pierre Chaumont / La machinerie
  • Lumières : Xavier Martayan
  • Costumes : Elea Pardo et Habib Bentaieb de l'Atelier 5
  • Assistante à la mise en scène : Noémie Bernardot

Texte Original d'André Malraux,
Production Compagnie Atelier du Premier Acte

Presse

« Une envie irrépressible de relire cette adaptation des Chênes qu’on abat, conclue merveilleusement par les derniers mots des Mémoires de guerre du général. Je tiens à saluer la justesse du ton de ces deux merveilleux comédiens. Quelle mise en scène ! Décors parfaits, musique prenante... Oui, bravo ! » Robert Grossmann, Ancien président de l’Eurométropole de Strasbourg

Représentations

Espace Mitterand à Figeac
  • jeudi 27 juillet 21h30
Tarifs

Tarif C
Tarif pleinTarif réduit-Formule découverteFormule passionTarif jeune
série unique 1916136

Formule découverte : de 4 à 7 spectacles par personne
Formule passion : à partir de 8 spectacles par personne
Tarif réduit : demandeur d’emploi, groupe à partir de 10 personnes
Tarif jeune : moins de 18 ans, étudiant de moins de 25 ans

Archives

- festival 2016
- festival 2015
- festival 2014
- festival 2013

© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle