Thibaut Corrion

Thibaut Corrion

Après une formation au Cours Florent (Classe libre), il a joué notamment pour les pièces de C. Poirée Homme pour homme de B. Brecht et Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare ; de J.-L. Revol dans Visiteurs de B. Strauss ; de J.-P. Garnier dans Les Enfants de E. Bond ; de I. Solano dans Vous êtes tous des fils de pute de R. Garcia, dans Une langouste pour deux de Copi ; de J.-F. Mariotti dans Gabegies, dans Coriolan d’après Shakespeare et Une histoire du monde ; de F. Jessua dans Le Misanthrope de Molière et Jules César de Shakespeare ; de A. Ollivier dans Pelléas et Mélisande de Maerterlinck, dans Le Cid de Corneille (Révélation au Prix du syndicat de la critique) ; de L. Favret dans Hormis ton amour, Il n’y a pas pour moi de soleil d’après Maïakovski, dans Un miracle ordinaire de E. Schwartz et dans Perceval le Gallois d’après C. de Troyes ; de G. Bouillon dans Cyrano de Bergerac d’E. Rostand et dans La Cerisaie de Tchekhov ; de P. Bureau dans La Meilleure Part des hommes d’après T. Garcia ; de C. Le Grix dans Démons de L. Norén et dans Timon d’Athènes de Shakespeare ; de A. Carbonnel dans Barbe-bleue, espoir des femmes de D. Loher ; de N. Granovsky dans Guillaume Tell, le soulèvement.

Il s'est aussi illustré au cinéma avec É. Faure, C. Corsini, F. Girod, F. Favrat,
É. Caravaca, G. Bajard.

Il a mis en scène Le premier Chant de Maldoror de Lautréamont et L’État sauvage d’après Rimbaud, Genet, Villon, Baudelaire.

Spectacles
© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle