Philippe Ferreira

Philippe Ferreira est fasciné dès son plus jeune âge par la machinerie du théâtre : le plateau, la scène, sa part d’ombre et ses lumières...
Du centre culturel Carré-Amlelot de La Rochelle au Centre de Formation des Techniciens du Spectacle (Paris) en passant par les villages exotiques du « Club Med » (Nouméa, Japon, Cadaquès…), il multiplie les expériences sur le vif, nourrit son apprentissage, expérimente en toute liberté.
C’est d’abord en tant que régisseur lumière qu’il approfondit son métier d’éclairagiste.
Plus de dix ans notamment d’un compagnonnage (qui dure toujours) à ce poste avec le Festival d’Avignon lui permettent de croiser au plus près le travail d’artistes tels que Joël Pommerat, Thomas Ostermeier, Guy Cassiers, Guillaume Vincent ou encore Ludovic Lagarde dont il accompagne désormais régulièrement les spectacles.
Sa rencontre en 2001 avec le metteur en scène Didier Carette, qui l’embarque presque aussitôt dans l’aventure de La Baracca puis du Théâtre Sorano, est décisive pour son travail de créateur.
En 2003, le metteur en scène lui confie sa première création lumière sur Les Folies Courteline. Ensuite viendront Peer Gynt, Homme pour Homme, La Reine Margot, Cyrano de Bergerac...
Depuis, son style a séduit de nombreux metteurs en scène : Céline Nogueira, Isabelle Luccioni, Coraline Lamaison ou plus récemment le groupe Blutack et By Collectif.
Philippe Ferreira est un collaborateur fidèle de Sébastien Bournac et de la compagnie Tabula Rasa depuis 2007. Il a créé les lumières de Music-hall, Un verre de crépuscule, No Man’s Land // Nomades’Land, Dreamers et du spectacle d’ouverture du Grand Théâtre à Albi (février 2014).

Spectacles
© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle